10 August 2017. En Afrique de l’Ouest, l’utilisation de pesticides et fertilisants chimiques est très répandue chez les producteurs agricoles. Avec l’arrivée de ces produits chimiques venus d’occident après la période coloniale, les agriculteurs ont délaissé la pratique traditionnelle de l’agriculture biologique. Beaucoup ont été attirés par les faibles coûts des engrais et l’obtention de meilleurs rendements à très court terme. Leur utilisation est devenue la norme, détériorant les sols et la santé des hommes.

L’entreprise BioProtect œuvre depuis plusieurs années à la démocratisation de la production de légumes biologiques au Burkina Faso. Elle s’est attaquée à la racine du problème : les mentalités des communautés de petits producteurs. Aujourd’hui, plus de 2000 d’entre eux ont adhéré à l’utilisation de fertilisants biologiques. Pour toucher davantage de personnes, des visites de fermes sont organisées gratuitement afin de faire découvrir la pratique du maraîchage biologique.

This post was originally published at PAEPARD and has been republished with permission.

©2017 Afrimash  a premium agro-innovative community Afrimash

or

Log in with your credentials

Forgot your details?