8-10 December 2017. Dakar, Senegal. Le Réseau des organisations paysannes et des producteurs d’Afrique de l’Ouest (Roppa) a organisé, du 8 au 10 décembre 2017, un atelier régional des organisations paysannes sur le thème : « Des propositions paysannes pour un dialogue permanent : 1er rapport de l’observatoire des exploitations familiales ». 

A l’issue de trois jours de conclave à Dakar, quatre résultats majeurs ont été obtenus par le Roppa, indique un rapport sur les conclusions de l’atelier. D’après le document, l’ensemble des organisations paysannes sont d’accord sur « quel modèle d’agriculture à promouvoir » pour le développement de l’agriculture africaine. Pour le Roppa, il y a nécessité de confirmer le choix du modèle agriculture familiale tout en privilégiant la « gestion de l’espace, l’aménagement des territoires et le renouvellement des ressources naturelles ». Les panélistes ont aussi proposé une « anticipation sur les changements climatiques » et une « contribution du Roppa à la définition et la mise en œuvre des politiques ».

Au cours de cet atelier, rapporte le document de synthèse, la question du financement et de la pérennisation du cadre ont fait l’objet d’échanges intenses. Ensuite, les participants ont aussi pris « l’engagement commun à faire vivre le cadre de dialogue permanent ». Ainsi, à travers les débats en plénière, informe le rapport, le format et le fonctionnement de ce cadre ont été définis. Tous ces engagements ont été concrétisés par une « feuille de route » avec des pistes de mise en œuvre qui ont été proposées par les participants. Cela va permettre, d’après le document, de « matérialiser, dans les faits, l’engagement commun à faire vivre le cadre de dialogue permanent Op-recherche ».

This post was originally published at PAEPARD and has been republished with permission.

©2018 Afrimash  a premium agro-innovative community Afrimash

or

Log in with your credentials

Forgot your details?